Challenge 21 jours de piano, jour #17 : quelques idées de lecture

livre et musique qui s'en échappe

Cet été je suis partie en vacances avec une pile de romans, à lire ou à relire, tous aussi alléchants les uns que les autres, avec la ferme intention de bronzer culturellement. Inutile de te dire que finalement je n’en ai pas ouvert un seul.

Ce qui me donne la perspective d’un automne riche en découvertes et en relectures musicales ! 

Voilà mon choix, très personnel, qui reflète mes envies et mes curiosités, aucunement une science ou un savoir…

Mon incontournable

En tout premier loin devant tous les autres, mon coup de foudre musical d’il y a 3 ans : 

Madame Pylinska et le secret de Chopin, d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Un chef d’œuvre de délicatesse, de poésie, un véritable enchantement. On partage quelques mois de la vie d’un étudiant pianiste auprès d’une prof particulièrement originale. Chaque étape de l’enseignement de cette merveilleuse pédagogue est d’une finesse exquise. À savourer avec gourmandise.

Pour mieux comprendre deux compositeurs “classiques”

Lorsque j’étais étudiante en musicologie, nous avions des cours de français pour nous préparer à la rédaction de commentaires musicaux. Monsieur Croche et autres écrits, de Claude Debussy était l’ouvrage de référence. Je me souviens de textes critiques, toujours élégants, peu complaisants, parfois assassins, mais toujours parfaitement écrits.

J’ai eu la chance, il y a longtemps, de lire en avant-première cette biographie au titre à rallonge : La vie du très noble, très estimable et très célèbre Jean-Sébastien Bach, d’Otto Daube. C’est parce que le traducteur de l’ouvrage original en allemand n’était autre que mon père, dont j’étais la relectrice privilégiée, y compris pour les termes musicaux et les précisions biographiques. Cet ouvrage se lit comme un roman, est passionnant, et on a l’impression de vivre aux côtés du jeune Jean-Sébastien, puis de l’homme mûr qu’il est devenu. Je me réjouis de le relire.

Quelques biographies

Le Pianiste, de Wladyslaw Szpilman, qui a été à l’origine du film éponyme de Roman Polanski, en 2002.  L’intrigue se déroule pendant le ghetto de Varsovie, et met en scène un pianiste virtuose juif qui ne devra sa survie qu’à son étrange amitié avec un officier allemand. Je trouve que le livre permet de se plonger réellement dans l’histoire, on comprend mieux les états d’âme des protagonistes.

J’avais commencé à lire, en mai dernier, Le piano absolu, de l’extraordinaire pianiste Lang Lang. Le récit de son enfance dominée par l’apprentissage forcené du piano sous l’autorité implacable de son père m’avait tellement énervée que l’ai laissé tomber… au moment où le narrateur a 11 ans. Avec un peu de recul je pense m’y replonger plus sereinement !

Variations Sauvages est un récit autobiographique de la pianiste française Hélène Grimaud, paru en 2004. J’avais adoré, sur le moment, le récit de son parcours atypique, un peu rebelle, tout en “provocation”,  pour sortir d’un parcours tracé d’avance de virtuose-concertiste-parisienne. On y découvre la vie d’une femme à la personnalité riche et attachante, dont le destin tourmenté lui fera vivre une relation singulière et riche avec une meute de loups.

Mon coup de cœur actuel

Je garde pour la fin “la Fille de Debussy”, de Damien Luce, qui est une pépite. C’est le journal imaginaire de Chouchou, la fille de Claude Debussy. On s’attache au récit de cette adolescente, on l’imagine jouant les pièces de son père tout juste décédé, espérant par là le faire revivre. C’est d’une délicatesse absolue, j’ai adoré ! La description de sa prof de piano est désopilante, cruelle, et pourtant, si vraisemblable…

Si tu as d’autres idées, tu veux bien nous en faire profiter dans les commentaires?

Avec passion et bienveillance,

signature Danielle

Tu as aimé? partage avec enthousiasme !

Partager sur facebook
Partager sur email
Le piano à ma portée

Reçois toute l'actualité du site avec ma newsletter !

Retour haut de page

Assiste Gratuitement
A Ton Premier Cours de Piano Avec Danielle

vite clique sur le bouton !